Les coquilles Saint-Jacques se pêchent d’octobre à mai, autant les préparer pendant cette longue période. Une toilette minutieuse s’impose car le sable se loge dans tous les recoins.
Bien les rincer mais ne pas les laisser tremper dans l’eau.
Les amandes se marient merveilleusement avec la finesse de la saveur de la Saint-Jacques.

St_jacques_amandes


Préparation 30 minutes
Cuisson 10 minutes


Le marché pour 4 personnes

  • 16 noix de Saint-Jacques,
  • 4 gousses d’ail,
  • 50 g d’amandes effilées,
  • 100g de beurre,
  • 4 brins de cerfeuil,
  • fleur de sel et poivre du moulin


Ustensiles

  • Planche à découper et couteaux, papier absorbant, 1 poêle anti-adhésive, 1 sauteuse,


Préparation

  1. Ouvrir les coquilles Saint-Jacques, les nettoyer, les rincer à l’eau froide et les égoutter sur du papier absorbant. Escaloper les noix en deux, si elles sont grosses. Conserver le corail.
  2.  Eplucher les gousses d’ail, ôter le germe et hacher finement les gousses.
  3. Dans une poêle anti-adhésive faire blondir à sec les amandes en les remuant sans cesse. Dès qu’elles sont dorées, arrêter la cuisson en les transvasant sur une assiette froide pour stopper la cuisson. Réserver. Mettre les assiettes à chauffer.
  4. Faire fondre la moitié du beurre dans une sauteuse, mettre à colorer les Saint-Jacques brièvement, une minute de chaque coté, pas plus. Ajouter l’ail, le corail et les amandes. Saler et poivrer légèrement. Maintenir au chaud.
  5.  Laver le cerfeuil, l’égoutter et l’effeuiller.
  6.  Mettre à fondre le reste du beurre. Disposer les Saint-Jacques et les amandes sur les assiettes chaudes. Arroser de beurre fondu, parsemer de cerfeuil  et déguster sans attendre.

A table

Pour que le plaisir soit total, un vin frais en bouche comme un Sancerre blanc accompagnera magnifiquement ce plat délicat.