Curry_de_lotte

Le curry est un quatuor composé généralement de curcuma, piment jaune, cardamome et coriandre.
Préparé aux Indes ou Sri Lanka le curry, qu’il soit doux ou fort,
s’accorde parfaitement avec les viandes, poissons et fruits.

Préparation : 20 minutes
Cuisson : 30 minutes

Le marché pour 4 personnes :

  • 1 kg de lotte,
  •  250g de moules de bouchot,
  •  2 oignons,
  •  2 poireaux,
  •  2 c. à soupe de curry,
  •  1 c. à soupe d’huile d’olive,
  •  50 g de beurre,
  •  10 cl de crème fraîche,
  •  20 cl de vin blanc sec,
  •  persil haché,
  • sel de Guérande et poivre du moulin.

Ustensiles :

1 planche à découper et couteaux, papier absorbant, 1 sauteuse, 1 cocotte, 1 passoire, 1 chinois, 1 plat allant au four.

Préparation :

 

  1. Nettoyer, fendre et laver les poireaux. Les tailler en morceaux de 3 cm et les mettre à fondre doucement pendant 20 minutes dans une sauteuse avec une grosse noix de beurre. Eplucher puis émincer les oignons. En faire étuver la moitié doucement à l’huile dans une cocotte pendant 5 minutes.
  2. Pendant ce temps, gratter les moules, les laver, rincer et égoutter.
  3. Augmenter le feu sous la cocotte, y jeter les moules, couvrir, secouer de temps en temps. Laisser cuire 4 à 5 minutes. Sortir les moules avec une écumoire, les retirer de leurs coquilles, réserver. Passer au chinois le jus de cuisson et le réserver.
  4. Mettre un morceau de beurre dans la cocotte, faire fondre le reste des oignons à feu doux, pendant 5 minutes.
  5. Couper la lotte en morceaux réguliers de 5 cm, les sécher sur du papier absorbant. Ajouter les morceaux de lotte dans la sauteuse, saupoudrer de curry et laisser mijoter 5 minutes.
  6. Mouiller la lotte avec le jus de cuisson des moules et le vin blanc, poursuivre une cuisson douce pendant 5 minutes.
  7. Les poireaux étant cuits, les disposer au fond du plat de service et maintenir au chaud.
  8. Une fois le poisson cuit, le déposer sur le lit de poireaux avec les moules. Tenir au chaud. Passer et faire réduire légèrement la cuisson. Ajouter la crème fraîche et rectifier l’assaisonnement. Napper le plat avec la sauce.

A table !

Servir aussitôt sur assiettes bien chaudes. Un vin blanc s’impose et pourquoi pas un Bordeaux vif et floral comme un Entre-deux-mers ? A mon avis, servi bien frais, il accompagnera merveilleusement ce plat délicieux.