kouglof

De mes origines alsaciennes, je garde le souvenir (coté table) des spaetzle, Baeckeofe, Kouglof... Ce week-end de Pâques nos petits enfants sont venus à la maison pour participer à une nouvelle chasse aux œufs. J'en ai profité pour leur préparer ce kouglof et leur raconter les origines de ce plat délicieux.

Le roi de Pologne, Stanislas Leczinsky, venu se réfugier en Lorraine, a fait adapter cette pâte à la levure de bière, en petits gâteaux individuels nommés " kugelhopfs ". Plus tard la reine Marie-Antoinette, très friande de ce dessert, le lança à Paris. Et c'est le grand cuisinier et pâtissier, Antonin Carême, qui à son tour, le rendit à la mode. Finalement ce sont les alsaciens qui l'adoptèrent et le distribuait autrefois à la foule, les jours de baptême ou de mariage.Aujourd'hui il se mange au petit-déjeuner du dimanche.

Préparation : 1 heure
Temps de repos : 1 heure 30
Cuisson : 45 minutes

Le marché pour 6 personnes :
500 g de farine
10 g de sel
80 g de sucre
200 g de beurre
2 œufs
20 cl de lait
25 g de levure de boulanger
100 g de raisins de Malaga
75 g d'amandes
Sucre glace
Eau de vie (facultatif)

Ustensiles :
2 bols, casserole, 1 terrine, 1 moule à kouglof en terre, papier sulfurisé beurré.

Préparation :

  1. Mettre les raisins à tremper dans un bol avec un peu d'eau tiède (ou de kirsch).  Faire tiédir le lait dans une casserole (30° c environ). Verser la moitié du lait dans un second bol, délayer la levure et mélanger avec la farine nécessaire (environ 50 g) pour faire une pâte de consistance moyenne.  La laisser doubler de volume dans un endroit tiède .
  2. Verser le reste de la farine dans une terrine en incorporant le sel et le sucre. Mélanger et creuser en fontaine. Incorporer les œufs un par un en pétrissant doucement. Incorporer ensuite le reste du lait en  mélangeant énergiquement. Battre pendant une quinzaine de minutes, en soulevant la pâte avec la main, jusqu'à ce qu'elle soit bien homogène. Pétrir en ajoutant le beurre ramolli et le levain dont le volume a doublé. Battre encore quelques minutes, jusqu'à ce que la pâte soit bien lisse.
  3. Façonner en boule, la déposer dans la terrine et couvrir d'un linge. Laisser reposer dans un endroit à plus de 20° c pendant une heure et demie. Pendant ce temps beurrer le moule dans toutes ses cannelures et déposer une amande dans le fond  de chaque cannelure.
  4. Egoutter les raisins, bien les sécher dans un torchon et les fariner. Pétrir une nouvelle fois la pâte, incorporer les raisins et déposer la pâte dans le moule à kouglof. Le moule doit être rempli aux 2/3, pas plus.Préchauffer le four à 210 °c. Laisser lever une dernière fois jusqu'à ce que le moule soit rempli. Enfourner et laisser cuire 45 minutes. Si la coloration est trop rapide, couvrir d'un feuille de papier sulfurisé beurré.
  5. Démouler sur une grille, saupoudrer de sucre glace et laisser refroidir.


A table :

Servi en dessert, un Crémant d'Alsace, sera fort apprécié.